Allocations familiales

Les allocations familiales visent à compenser une partie des frais que doivent assumer les parents pour l’entretien de leurs enfants. Elles comprennent les allocations pour enfant et les allocations de formation professionnelle, ainsi que les allocations de naissance et d’adoption introduites par certains cantons. La loi fédérale sur les allocations familiales (LAFam ; en vigueur depuis le1er janvier 2009) prescrit un montant minimum, par enfant et par mois, pour les allocations familiales versées dans les cantons:

•  200 francs pour l’allocation pour enfant (enfants jusqu’à 16 ans)                                            

•  250 francs pour l’allocation de formation professionnelle (jeunes en formation de 16 à 25 ans).

Ont droit aux allocations familiales tous les salariés, les personnes sans activité lucrative ayant un revenu modeste et tous les indépendants (mémento allocation familiale).

Familienzulagen

Die Familienzulagen sollen die Kosten, die den Eltern durch den Unterhalt ihrer Kinder entstehen, teilweise ausgleichen. Sie umfassen Kinder- und Ausbildungszulagen sowie die von einzelnen Kantonen eingeführten
 Geburts- und Adoptionszulagen. Nach dem Bundesgesetz über die Familienzulagen (FamZG; in Kraft seit dem 1. Januar 2009) werden in allen Kantonen mindestens die folgenden Zulagen pro Kind und Monat ausgerichtet: •  eine Kinderzulage von 200 Franken für Kinder bis 16 Jahre;                                   •  eine Ausbildungszulage von 250 Franken für Kinder in Ausbildung von 16 bis 25 Jahre.
Anspruch auf Familienzulagen haben alle Arbeitnehmenden, alle Selbständigerwerbenden sowie Nichterwerbstätige mit bescheidenen Einkommen. Für die Beschäftigten in der Landwirtschaft gilt eine Sonderregelung (Merkblatt AHV/IV).

Grundbedarf für den Lebensunterhalt: Teuerungsanpassung ab 1. Januar 2020

Die Konferenz der kantonalen Sozialdirektorinnen und Sozialdirektoren (SODK) hat im November 2018 empfohlen, den Grundbedarf für den Lebensunterhalt (GBL) ab 1. Januar 2020 auf 997 Franken zu erhöhen.15 Kantone folgen dieser Empfehlung: AI, AR, BS, GL, GR, LU, NW, OW, SH, SZ, TG, TI, UR, ZG, ZH. Der Kanton Waadt kennt bereits einen höheren GBL. SG erhöht den GBL ein Jahr später ab 1.1.2021.Drei Kantone haben noch keinen Entscheid gefällt. Dies sind BL, GE und VS. Sechs Kantone erhöhen den GBL nicht: AG, SO,FR, NE, JU (GBL bleibt bei 986.-); SG, BE (GBL bleibt bei 977.-) (Medienmitteilung SKOS).


Basel, Mai 2015. (Foto: Katharina Jeger)

Forfait pour l’entretien : adaptation dès le 1.1.2020

En novembre 2018, la Conférence des directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales (CDAS) a recommandé d’augmenter le forfait pour l’entretien (FPE) à 997 francs à partir du 1er janvier 2020. 15 cantons suivent cette recommandation : AI, AR, BS, BS, GL, GR, LU, NW, OW, SH, SZ, TG, TI, UR, ZG, ZH. Le canton de Vaud a déjà un FPE plus élevé. SG augmente le FPE une année plus tard, soit à partir du 1.1.2021.Trois cantons n'ont pas encore pris de décision. Il s'agit de BL, GE et VS. Six cantons n'augmentent pas le FPE : AG, SO, FR, NE, JU (le FPE reste à 986.-) ; BE (le FPE reste à 977.-) (Communiqué de CSIAS).

Fin du délai d'attente entre la clôture de la préparation du mariage et sa célébration

À partir de l’an prochain, un mariage pourra être célébré directement après la clôture de la procédure préparatoire.Dans le droit en vigueur, un mariage peut être célébré au plus tôt dix jours suivant la communication de la fin de la procédure préparatoire. Le Parlement avait décidé de supprimer ce délai de dix jours le 28 septembre 2018. Le Conseil fédéral a maintenant fixé au 1er janvier 2020 l’entrée en vigueur de la modification en ce sens du CC. La procédure de mariage gagnera en rapidité et en simplicité. Le délai maximal pour célébrer le mariage, à savoir trois mois suivant la communication, demeure inchangé.

Ces modifications ne changent rien à la conclusion du mariage. Les conditions du mariage seront toujours examinées pendant la procédure de préparation et il restera exclu que des obstacles ou des motifs de nullité s'opposent à la célébration du mariage. Il s'agit notamment de procéder à des vérifications en cas de soupçon de mariage forcé ou de mariage blanc. Une fois cet examen terminé, l'officier de l'état civil communique aux fiancés qu'ils peuvent se marier (communiqué de presse).


Paris, Août 2017. (Foto: Katharina Jeger)

< 1 2 3 4 5 6 ... 40 >