Les jeunes se préoccupent davantage du « always on » que les adultes

L’étude « always on» montre que les jeunes utilisent les médias numériques de façon intensive. En moyenne, ils passent tous les jours quatre heures de leur temps libre sur Internet et consultent leur téléphone mobile 30 fois par jour. Ils passent nettement plus de temps sur Internet que les adultes et utilisent notamment les médias sociaux, le streaming vidéo et les jeux en ligne plus intensément que les adultes.

La moitié des jeunes environ perçoit la connexion permanente comme quelque chose d’essentiellement positif. Ces jeunes apprécient surtout les nombreuses possibilités de communiquer, de s’informer et de se divertir qu’offre Internet. L’autre moitié des jeunes éprouve la connexion permanente comme quelque chose d’à la fois positif et négatif. Ces jeunes apprécient les aspects positifs, mais ils se sentent en même temps stressés et mis sous pression par le fait d’être continuellement connectés. Ils ont donc un rapport ambivalent à la connexion permanente. Les jeunes femmes éprouvent plus fortement les aspects négatifs de la connexion permanente que les jeunes hommes (communiqué; documentation "always on").

Le stress et les risques psychosociaux ont augmenté dans le monde professionnel en 2017

Le stress pèse toujours plus sur le monde professionnel. En 2017, 21% des personnes actives ressentaient très souvent du stress dans leur travail, contre 18% en 2012. De manière générale, les risques psychosociaux augmentent aussi. La fréquence des risques physiques est par contre stable. Près de la moitié (49%) des personnes stressées se déclarent épuisées émotionnellement dans leur travail et présentent un risque accru de burnout. Ce sont là quelques-uns des résultats de la dernière publication de l’Office fédéral de la statistique (OFS) (Communiqué de presseConditions de travail).

Stress und psychosoziale Risiken am Arbeitsplatz haben 2017 zugenommen

Stress wird in der Arbeitswelt immer mehr zur Belastung. 2017 litten 21% der Erwerbstätigen an ihrem Arbeitsplatz sehr oft unter Stress, gegenüber 18% im Jahr 2012. Auch die psychosozialen Risiken nehmen generell zu. Die Häufigkeit der physischen Risiken hat sich hingegen kaum verändert. Knapp die Hälfte (49%) der gestressten Personen fühlen sich bei der Arbeit emotional erschöpft und weisen folglich ein höheres Burn-out-Risiko auf. Dies sind einige Ergebnisse aus der jüngsten Publikation des Bundesamt für Statistik (Medienmitteilung; Arbeitsbedingungen).

Obligation de subvenir aux besoins d'un enfant adulte

En principe, l'épanouissement professionnel des parents doit prendre du recul par rapport à l'obligation de subvenir aux besoins des enfants. Les parents sont tenus de le faire. Ils ne sont pas complètement libres de déterminer leur vie. Au contraire, ils doivent en principe s'organiser de telle sorte qu'ils soient en mesure de faire face à leurs obligations financières et d'utiliser pleinement leur capacité économique à cet effet  (ATF 5A_129/2019).

 

Volljährigenunterhalt

Grundsätzlich hat die berufliche Selbstverwirklichung der Eltern vor der Unterhaltspflicht gegenüber Kindern zurückzutreten. Die Eltern stehen diesbezüglich in der Pflicht. Sie sind nicht völlig frei, ihr Leben zu gestalten. Vielmehr müssen sie sich grundsätzlich derart einrichten, dass sie ihren finanziellen Verpflichtungen nachzukommen vermögen, und hierfür ihre wirtschaftliche Leistungsfähigkeit voll ausschöpfen. 

Für den Ehegatten des Unterhaltspflichtigen besteht grundsätzlich eine Beistandspflicht gegenüber ausserehelichen Kindern des Unterhaltsschuldners, jedoch ist diese in verschiedener Hinsicht beschränkt. Der Umfang der Berücksichtigung eines eigenen Einkommens des volljährigen Jugendlichen, hängt von den Verhältnissen im Einzelfall ab. Die Gerichte verfügen bei dieser Beurteilung über ein weites Ermessen (BGE 5A_129/2019).

< 1 ... 4 5 6 7 8 ... 40 >